Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
Musée Palaisien du Hurepoix
 
 

Bienvenue

A l’orée du XXIe siècle, sauver les Objets témoins de la vie de nos ancêtres afin de transmettre aux jeunes générations les us et coutumes, le goût du travail bien fait l’habileté et l’ingéniosité qui les animaient nous est apparu primordial.



C’est la naissance du Musée ...



La volonté de la Population de PALAISEAU et du Hurepoix de sauvegarder son patrimoine et de transmettre ses connaissances, son soutien jamais démenti, l’abondance des objets donnés, ont été les moteurs de notre action.


Que tous les donnateurs soient ici remerciés.



Pour la journée des Associations, la Société Historique de Palaiseau vous accueillera sur la place de la Victoire, de 10 à 18h. Son stand sera près du Musée.

 

les prochaines visites :

Dimanche 19 FÉVRIER 2017

Dimanche 19 MARS 2017

Dimanche 23 AVRIL 2017

Dimanche 21 MAI 2017

Dimanche 18 JUIN 2017

Du samedi 4 mars 2017 au dimanche 30 avril, la Société Historique de Palaiseau rend hommage au graveur Alexandre Manceau pour le bicentenaire de sa naissance. Il fut le plus fidèle compagnon de George Sand et vécut avec elle à Palaiseau ses derniers jours.

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

 

MANCEAU (Alexandre-Damien).

 Né à Trappes (Seine-et-Oise), le 3 mai 1817, Manceau apprit l’art de la gravure sur cuivre. C’est ce qui le mit en rela­tion avec Maurice Dudevant-Sand en 1848.

Venu à Nohant à la fin de 1849 pour quelques mois, il y resta15 ans.

Il était devenu très vite l’amant de George Sand, son secrétaire et homme de confiance. De plus il était un appoint pré­cieux pour le théâtre de Nohant, sachant tenir un rôle, faire parler les marionnettes, diriger les acteurs de chair, servir de régisseur et de décorateur.

Il continuait en même temps de se servir du burin, et il a gravé, outre le portrait bien connu de George Sand par Couture et celui de Béranger, un Napoléon à Fontainebleau d’après Paul Delaroche, un Hamlet d’après de Rudder, paru dans l’Artiste. On lui doit encore la gravure des dessins de Karl Bodmer pour unVoyage dans l’Amérique du Nord, et celle des fort plaisantes illustrations de Masques et Bouffons, de Maurice Sand.

II fut aussi l’auteur d’un acte en vers, Une journée à Dresde, que l’Odéon joua le 13 janvier 1864 en lever de rideau, pour faire plaisir à George Sand.

La maisonnette de Gargilesse fut achetée par lui.

Lorsque George Sand abandonne Nohant à Maurice et à Lina, en 1864, il s’installe avec elle à Palaiseau, déjà malade, dans une maison qui fut acquise à son nom.

Il y mourut, rongé par la tuberculose, le 21 août 1865 à 6 heures du matin.

George Sand lui a dédié quatre ouvrages : le Diable aux champs(1857), Plutus (1864), Lettre d’un voyageur (Impressions de lecture et de printemps) (1865), la Coupe (1865).

                                                                                          Notice de Georges Lubin

George Sand, Correspondance,

Paris, éd. Georges Lubin, Classiques Garnier, Tome IX, 1972, p. 930-931

 

Horaires des visites du musée : 14h à 17h30 (dernier départ de visite à 16h15).
(visites conférencées)


Les bénévoles de la S.H.P. en profitent pour faire des restaurations, des présentations nouvelles pour la rentrée.